Adoption

Mesdames, Messieurs !
Ça y est votre décision est prise ! Vous avez choisi d'adopter un chien de refuge après mûre réflexion.
Sachez qu'il est préférable que l'arrivée de votre futur loulou se fasse pendant une période de vacances.
Pourquoi me direz-vous ?
Tout simplement pour lui apprendre ses nouveaux repères et notamment de faire ses besoins dehors et non sur le tapis du salon !
Et oui !! Les boules de poils des refuges font leurs besoins dans leur courette et ils n'auront donc pas le réflexe de demander à la porte une fois chez vous.
C'est à vous de lui apprendre en le sortant toutes 2 ou 3 heures (comme pour un chiot). Une fois dehors dites-lui ce que vous attendez "Fais la pisse ou pipi !" (pas d'inquiétude le ridicule ne tue pas encore   !!), peu importe le terme, et quand le résultat est obtenu récompensez-le par une friandise. Ensuite espacez la durée entre les sorties au fil des jours.
Voilà pourquoi il est préférable d'adopter un animal pendant une période de vacances car c'est beaucoup de temps à passer

Modalités d'adoption


Nous souhaitons faire connaissance avec les futurs adoptants de nos loulous avant de les laisser partir. Un animal ne se choisit pas sur "catalogue". Nous n'acceptons donc plus le covoiturage et souhaitons également que nos animaux soient adoptés dans une zone géographique raisonnablement proche du refuge pour nous permettre d'effectuer des contrôles sur les placements.
  
Nous souhaitons le meilleur pour eux... Merci de votre compréhension.
Nota Bene :
Avant l'adoption d'un animal que ce soit dans un élevage, dans un refuge ou autre, qu'il soit de race ou pas,  il faut bien réfléchir !
 
Evaluer le budget que vous pouvez consacrer à votre chien ou votre chat, en prenant bien tout en compte :
- la nourriture,
- les frais de vétérinaire prévus (vaccins) mais aussi imprévus (maladie, accidents...)
- le toilettage
- la pension etc...
N'oubliez pas qu'un gros chien mange plus qu'un petit !
Pensez au temps que vous pouvez lui consacrer et à votre mode de vie (maison ou appartement, présence fréquente au domicile ou longues absences professionnelles, temps quotidien à consacrer aux promenades....)
 
Un animal est un être vivant qui a des besoins divers et un énorme besoin d'amour et de calins !
La plupart des chiens qui arrivent dans un refuge sont abandonnés pour des motifs divers et variés (déménagement, mutation, divorce, chômage, décès, départ du maître en maison de retraite ou autres motifs farfelus : soudaines allergies, arrivée d'un bébé....)
 
Dans tous les cas, un temps d'adaptation est nécessaire.
Laissez-lui le temps...
Patiences, caresses, douceur et paroles seront vos alliées les plus précieuses et en quelques jours, il vous aimera...pour toujours !
 
Sans le brusquer vous pourrez lui donner son premier bain.
Débarrassé de l'odeur du chenil, il se sentira beaucoup mieux et prêt à s'imprégner de l'odeur de ses nouveaux maîtres.
 
Vous avez le coup de coeur pour un de nos protégés !
Vous avez pris le temps de bien réfléchir !
Alors venez nous voir !
 
Les bénévoles du refuge connaissent chaque chien et sauront vous indiquer les qualités et les défauts de chacun pour vous permettre de choisir votre compagnon en toute connaissance.
 
Afin d'établir les papiers d'adoption pensez à vous munir :
 
- d'une pièce d'identité récente
- d'un justificatif de domicile
 
Les adoptions se font en trois temps :
 
1/ Un questionnaire de renseignements à remplir dès que vous souhaitez adopter un animal
 
2/ Lorsque vous avez trouvé votre boule de poils un contrat de placement en "Essai 7 jours" renouvelable si besoin est signé. L'animal vous est confié mais il reste toujours identifié au nom du refuge.
Selon les chiens, une pré-visite sera effectué au domicile du futur adoptant.
 
3/ Une fois la période d'essai terminée, le contrat d'adoption peut être signé et le refuge fait la demande de changement de propriétaire au près de L'Icad.
 
Dans les 6 mois qui suivent cette adoption, le refuge peut être amené à faire une post-visite.


L'arrivée d'un chiot ou d'un chien

Tout ce qu'il faut savoir pour ne pas rater l'arrivée de son chiot / chien

 
L'arrivée d'un chien chez soi doit être réfléchie.
 
On n'achète pas un chien comme une baguette de pain! Il faut penser à sa vie chez vous et surtout bien évaluer si vous êtes en mesure de prendre en charge son éducation. Pour vous aider à prendre la bonne décision, voyons donc ensemble les engagements à prendre en accueillant un nouveau compagnon.
 
Accueillir un chien, c'est d'abord une mûre réflexion. Les achats sur un coup de cœur ou pour faire plaisir à vos enfants sont à proscrire. Prenez cette décision en famille.
Il faut penser d'abord aux contraintes comme les sorties (au moins deux fois par jour) qui rebutent beaucoup de gens surtout en ville. Le mot clé est donc réflexion.
Une fois votre décision prise, il faut trouver la race de chien qui vous convient en fonction de vos goûts et de votre mode de vie.
Renseignez vous auprès des clubs de race qui vous aideront à prendre la bonne décision.
Maintenant attention au lieu d'achat.
Privilégiez les éleveurs (de préférence qui élèvent une seule race) et évitez les animaleries surtout pour les problèmes de papiers mais aussi parce que votre chien aura sans doute débuté sa vie dans un milieu souvent austère.
 
Et pourquoi pas la SPA!
 
Mais dans ce cas, il faut essayer d'avoir le maximum de renseignements de sa vie passée.
 
Si vous opter pour un chien de race, prenez soin de demander à voir ses parents si possible (surtout pour des questions de santé) et vérifier que ceux-ci sont inscrits à la Société Centrale Canine (S.C.C.) ou au Livre des Origines Françaises (L.O.F.) et que l'élevage a bien déclaré la saillie.
 
Liste des documents à se procurer:
- acte de vente
- certificat de naissance délivré par la SCC avec inscription provisoire
- carte d'identification
- carnet de vaccination
 
Pour les chiens "non race", si possible:
- acte de vente
- carte d'identification
- carnet de vaccination
 
Encore une dernière chose avant d'accueillir votre nouveau compagnon: lui préparer l'équipement dont il a besoin (collier, laisse, joujou, panier...). Je vous conseille de lui consacrer un endroit bien à lui.
 

Votre chien est là !!!

 
C'est mieux si vous êtes là aussi (avant un week-end ou pendant des vacances).
 
Trouvez lui une alimentation adaptée: soit vous continuez celle qu'il avait avant d'arriver chez vous soit vous changez mais alors progressivement. On dit souvent de nourrir son chien à heure fixe et après le repas des maîtres.
 
Demandez conseils à votre vétérinaire si vous avez un doute. Surtout laissez lui toujours de l'eau à sa disposition
Évitez de changer son alimentation: pensez à son petit estomac ! Les chiens ne sont pas comme les humains, ils se nourrissent pour vivre et non le contraire !
 
Maintenant il va falloir s'occuper de son éducation.
Sortez votre chien à peu près à heures fixes pour qu'il apprenne à être propre. C'est parfois difficile mais tenez bon! Un petit conseil: sortez-le tout de suite après qu'il ait fait ses besoins dans la maison: il comprendra que ce n'est pas dedans mais dehors, le bon endroit pour faire ces choses là!
 
Il fera sans doute des bêtises mais soyez ferme! Vous êtes le maître et c'est primordial que vous le restiez. Ne pensez pas, si c'est un chiot, qu'il est trop petit, il faut interdire tout de suite.
Mais ne le grondez quand même pas tout le temps, il faut penser qu'il a aussi énormément besoin de jouer et de se dépenser.
 
Si vous avez des enfants, apprenez leur à respecter le chien (ce n'est pas un jouet) mais ce sont eux qui restent les maîtres.
Votre chien doit avoir son propre espace de vie (panier, niche...) où il puisse se réfugier en cas de besoin.
 
Il est bon d'amener son chien, dès son arrivée, chez le vétérinaire pour faire un petit bilan. De toute façon, il faudra y aller tous les ans pour les vaccins. Pensez aussi au vermifuge et à surveiller si il n'a pas de parasites.
 
Pour la toilette, les avis divergent: alors faites comme vous voulez!
 
Profitez désormais pleinement de votre animal.
 
Cet article est juste un guide. Ce qui compte avant tout c'est l'amour que vous portez à votre chien.
 
Source : http://www.rogerlebouledogue.com

Les 10 commandements

Les principes éducatifs

 
1/ Le chien tu apprendras à connaître :
 
Pour bien éduquer son chien, il faut bien le connaître et le comprendre d'un point de vue éthologique. La plus grosse erreur consiste à faire de l'anthropomorphisme.
 
2/ Comme un chien tu te comporteras :
 
Entendons-nous bien, il ne s'agit pas de se mettre à quatre pattes, mais d'adopter un comportement de dominant instaurant des règles hiérarchiques et des codes de communication cohérents, comme le ferait un chef de meute. D'où la nécessité de connaître les schémas comportementaux canins.
 
3/ Calme et constant toujours tu seras :
 
L'éducation d'un chien est plus ou moins longue et/ ou difficile selon l'individu. Elle ne connaît pas une progression linéaire, le chien peut connaître des périodes de régression dues à une saturation (les exercices sont trop longs ou trop compliqués) ou simplement à une remise en question de l'autorité (notamment à la puberté). C'est dans ces périodes plus "compliquées" que votre persévérance sera sollicitée et payante.
 
4/ Toujours un exercice bien réalisé immédiatement tu récompenseras :
 
Par "exercice" on entend tout comportement recherché, il peut s'agir du simple fait d'uriner au bon endroit, comme du retour au pied lorsque le chien est appelé (même si c'est une demi-heure plus tard!).
 
5/Rarement (et toujours à bon escient) la punition tu pratiqueras :
 
Et dans tous les cas sans colère, sans dire plus que "NON" sur un ton ferme. Tout cela dans le respect des trois phases de la séquence d'agression, c'est à dire en cessant toute réprimande dés que le chien se soumet.
 
6/ De la brutalité jamais tu n'useras :
 
Est-il besoin de le rappeler? Malheureusement oui! En septembre 2004, on a vu dans une émission télévisée consacrée aux propriétaires de chiens dits à problèmes, un éducateur canin, supposé comportementaliste, utiliser la force physique, pour ne pas dire la violence, pour "apprendre" à un chiot terrorisé, à ne pas sortir du coffre de la voiture de sa maîtresse!
 
7/ De longues phrase tu n'emploieras pas :
 
Le chien ne comprend pas le langage verbal et encore moins la sémantique. Par contre, il peut retenir et comprendre (par association) quelques dizaines de mots. Certains chiens peuvent en mémoriser quelques centaines, mais c'est le fruit d'un très long travail, et tous les chiens n'en sont pas capables.
 
8/ Le ton de ta voix tu moduleras :
 
Bien qu'il pratique peu la communication orale, le chien est sensible aux intonations. La cohérence entre le ton et le message que l'on veut transmettre au chien est donc primordiale.
 
9/ A ce que ton chien ne soit une nuisance pour personne tu veilleras :
 
C'est l'un des deux objectifs de l'éducation, la maîtrise du chien en toutes circonstances (il ne doit pas sauter sur les personnes qu'il rencontre, doit faire ses besoins dans des lieux appropriés en milieu urbain....) et une intégration harmonieuse du chien dans sa famille-meute.
 
10/ Ton chien tu respecteras :
 
Il y a des devoirs en tant que dominés, mais aussi des droits. Un bon chef de meute fait en sorte que les besoins de chaque membre du groupe soient satisfaits. C'est aussi votre rôle: le chien doit être correctement nourri, avoir un endroit calme pour se reposer sans être dérangé, avoir des activités physiques à la hauteur de ses besoins, être un membre à part entière du groupe familial et à ce titre avoir des contacts sociaux (jeux, contacts physique, caresses...) avec les autres individus (c'est une aberration d'avoir un chien et de le faire vivre à l'extérieur continuellement sans aucun contact extérieur!).
 
Le respect du chien est très important dans l'éducation globale, mais respecter son chien, n'est pas non plus se faire dominer par ce dernier. Par contre si votre chien vous obéit par plaisir, et non par contrainte, les résultats seront bien meilleurs, et plus rapides. Sachez respecter votre chien, autant que lui vous respecte. Un chien qui n'a aucun contact avec l'extérieur, ne sera en aucun cas un chien sociable ou obéissant sous prétexte qu'il n'obéit qu'à vous seul.
 

Source : Revue Comprendre et éduquer son chien

Les frais d'adoption

Valables à compter du 1er Mai 2016

Sont compris : 
 l'identification et la vaccination (sauf la rage)

Moins de 1 an
1 an à 10 ans
+ de 10 ans
Chiens toutes races, toutes tailles
170 €
150 €
Don libre
sauf chiens de catégorie
Chien de 2éme Catégorie (les chiens de 1ère catégorie ne sont pas adoptables)
300 €
280 €
150 €
Sont compris : Identification, vaccination, anti-rabique, évaluation comportementale
Pour tout les chiens (en sus des frais d'adoption) :

Castration                                                                                         94 € 
Stérilisation                                                                                     174 €

Pour information :

Voici les prix moyens constatés :

Identification :                                                                                  62,60 €
Vaccin                                                                                                 45,00 €
Vaccin anti-rabique (contre la rage)                                          10,00 €
Castration                                                                                        165,00 €
Stérilisation                                                                                    270,00 €
Evaluation comportementale                                                    120,40 €