Elevage clandestin ?

En février 2016, le refuge reçoit un signalement concernant un éventuel élevage clandestin de chien de catégorie.
Après avoir recueilli les éléments nécessaires afin d'ouvrir une enquête judiciaire, c'est accompagné des forces de l'ordre que nous arrivons à Meirmaigne dans le 28.

Après nous être présentés aux habitants de la maison, nous commençons par un contrôle des lieux.

Nous sommes de suite alertés par une très forte odeur d'urine et d'excréments qui règne dans la maison. Nous visitons les lieux et découvrons alors une "chambre" plongée dans le noir.

Une fois les volets ouverts nous nous retrouvons face à ce qui apparemment un élevage sauvage dans des conditions désastreuses !

Plusieurs chiots sont dans la pièce et vivent au milieu de leurs déjections sans eau ni nourriture.

Il y a même une cage dans laquelle une femelle semble vivre à longueur de temps.


  • Pascual
  • Pascual
  • Pascual
  • Pascual
  • Pascual
Nous rencontrons également Jexie qui semble également passée sa vie dans une cage. Ce qui sera confirmé par un spécialiste vétérinaire car la pauvre a du être opérée des ligaments suite à des problèmes de santé engendrés par le temps qu'elle a passé enfermée (atrophie musculaire, lésions des ligaments, etc...)
Jexie
D'autres boules de poils semblent "mieux lotis" car libres de circuler dans la maison.
Nous faisons alors une inspection extérieure.
Très rapidement, nous découvrirons un jeune mâle croisé Cane Corso dans une grange, bien à part de la maison.
Il semble attendre la mort, recroquevillé sur lui même. Nous sommes horrifiés par sa maigreur.
Poursuivant nos investigations, nous finiront pas tomber sur un charnier.
Un sorte de reste d'un feu contenant plusieurs cadavres brûlés. Seul un corps semble avoir été épargné.
L'état de ce corps laisse croire que l'animal a été privé de nourriture, il n'y a que la peau sur les os !
  • Herrera
  • Herrera
  • Herrera
Face à cette situation, Monsieur le Procureur de la République prendra la décision qui s'impose : la saisie de l'ensemble des loulous présents.
C'est donc avec 14 boules de poils que nous repartons vers le refuge. Voici leurs bouilles.
  • Pascual
  • Pascual
  • Pascual
  • Pascual
  • Jarod
  • Pascual
  • Pascual
  • Pascual
  • Pascual
  • Pascual
  • Pascual
  • Pascual
  • Pascual
  • Pascual
La capacité du refuge ne permettant pas de tous les garder avec nous, la Fondation 30 Millions d'Amis a pris en charge 11 d'entre eux.
En ce qui nous concerne, nous avons souhaitez prendre soin de Jexie, Larko et Jarod.



Le jugement de Monsieur PASCUAL Frédéric et de Madame HERRERA Johanna s'est tenu en Mai 2016 avec délibéré le 02 Juin.

Les deux ont décidés de faire appel de la décision rendue, nous sommes en attente d'un nouveau jugement.